Exposition Le « Matrimoine » Dans L'espace Public ; Un Nouveau Regard Sur La Création Artistique Féminine Dans Une Cité Scolaire à Nancy le 18 septembre 2021

18 samedi septembre 2021

14h00

Lycée Frédéric Chopin (partie Internat) (39 Rue Sergent Blandan)

Plus d'infos sur l'exposition Le « Matrimoine » Dans L'espace Public ; Un Nouveau Regard Sur La Création Artistique Féminine Dans Une Cité Scolaire à Nancy

L'exposition Le « Matrimoine » Dans L'espace Public ; Un Nouveau Regard Sur La Création Artistique Féminine Dans Une Cité Scolaire a lieu dans le cadre des Journées du patrimoine Nancy 2021.

Ces micro-visites, organisées autour de la notion de « Matrimoine », mettent en lumière la création contemporaine féminine à travers des oeuvres d'art réalisées au titre du 1 % artistique.

Présentation du projet

Le réseau LoRA (Lorraine art contemporain) a choisi de porter un regard attentif à la création artistique féminine dans l'espace public à travers la notion de « Matrimoines ». C'est sur une invitation du réseau que lçhistorien d'art et chercheur Loïc STELITANO a accepté d'organiser un parcours de visite des oeuvres 1 % qu'il étudie depuis 2017. Notre approche part du principe que la médiation est un moyen vers une meilleure reconnaissance et un début d'appropriation des oeuvres d'art dans l'espace public.

La sélection des oeuvres se veut large et représentative de la diversité de la création artistique, depuis les années 1950 jusqu'en 2000 : céramiques, installations, sculptures et peintures seront présentées. Les visites se déroulent selon une organisation similaire et devraient durer 45 minutes. Le croisement des esquisses et croquis préliminaires avec de précieux témoignages et anecdotes des artistes, architectes et usagers témoins de la réalisation du 1 % permettra de découvrir l'oeuvre sous un nouveau jour. Grâce à ces sources, c'est l'ensemble de la commande de la genèse à la réalisation de l'oeuvre qui peut être documenté.

Nous espérons que ces visites inédites, visant à porter un éclairage sur la création artistique féminine dans l'espace public, ne manqueront pas de piquer votre curiosité !

Courte biographie de l'artiste

Françoise Bizette (1914-1996), née en mai 1914 à Lannion était principalement céramiste et peintre. Elle vivait avec son frère André Bizette-Lindet, également sculpteur, céramiste et détenteur du grand Prix de Rome dans sa maison-atelier à Sèvres. Après son baccalauréat, elle suit un apprentissage à l'École des Beaux-Arts de Paris et à l'École du Louvre qui va lui apporter de solides bases en histoire de l'art. À partir de 1950 elle est nommée professeur de sculpture au lycée « pilote » de Sèvres. Ce type de lycée « pilote » encourage toutes les innovations pédagogiques et c'est dans ce sens que Françoise Bizette y crée l'atelier de céramique qui a formé de nombreux artistes devenus à leur tour céramistes. Elle continue sa carrière professionnelle entre ses cours au lycée de céramique, mais également d'histoire de l'art jusqu'à sa retraite en 1974.

À la fin de sa vie, elle se recentre vers la peinture, la céramique demandant beaucoup plus d'énergie physique, elle s'éteint à Sèvres en 1996. Faisant preuve d'une grande maîtrise des arts du feu, et ayant appris la céramique de manière quasi-autodidacte, l'artiste reçoit une première commande de prestige : un ensemble mobilier en céramiques pour le Palais de l'Élysée dès 1946. Par la suite, elle réalise de nombreuses commandes, on retrouve ses réalisations au titre du 1 % artistique dans toute la France.

Présentation de l'oeuvre 1 % artistique

En mai 1958, elle se voit confier la réalisation du programme décoratif pour la réalisation du 1 % artistique de l'internat du nouveau lycée de jeunes filles du Parc Sainte-Marie, actuel Lycée Frédéric Chopin (arch : Jean Bourgon et Jacques Duvaux). Françoise Bizette propose un vaste ensemble de céramiques en grès en partie émaillé. Le cycle se déploie sur l'ensemble de l'externat suivant trois modes de mise en oeuvre distincts, animant à leur manière les façades des foyers. La céramiste, forte de sa connaissance du Moyen Âge livre ici un incroyable bestiaire en grès émaillé illustrant autant les oiseaux, que les poissons ou encore les plantes.